L'asso du vélo et de tous les transports actifs, les piétons, avec poussette, avec fauteuils roulants etc. à Villefranche de Rouergue

Alors que tout un chacun, automobilistes, motards, cyclistes etc. devient à moment ou un autre un piéton, il semble que ses déplacements soient très peu pris en compte. Qu'ils soit avec une poussette, des enfants ou en fauteuil roulant cela devient un véritable parcours du combatant.

Trotoirs impraticables

Chemin 13 pierres

Parfois des aménagements récents semblent tenir compte des piétons mais le résultat est caduque à cause de trotoirs ridicules et de poteaux qui interdisent l'accès aux poussettes, fauteuils roulants et enfants accompagnés.

La largeur de trotoir recommandée est de 1m40, cela permet de marcher avec un enfant par la main, de croiser deux fauteuils roulants ou poussettes etc.

L'éternel problème des voitures ventouses.
Faire ralentir les voitures pour les piétons, oui mais sans piéton !

Circulation : carrefours dangereux

Au niveau de la place de la liberté.

Le feu pour les piétons passe au vert (pendant seulement 10 secondes !) alors que 3 routes passent au vert en même temps (au dessus, du parking et du centre ville).

Ce passage permet d'aller du centre ville au lycée, au collège, au pôle jeunesse et au gymnase !

Au niveau de la Poste.

Le panneau est explicite, un passage piéton en sortie de virage !

Notons également l'étroitesse du trotoir et le poteau du feu au milieu là où il y a 3 voies pour les voitures.

Les voitures arrivent en sortie de virage sans aucune visibilité.

Au même moment pour les piétons le feu passe au vert, faussement rassurant...

Au niveau de la Poste.

Cette fois-ci les voitures ont le feu vert et arivent d'un virage à gauche.

Au niveau de la place Jean-Jaurès

Ici le passage pour piéton est à droite de la voiture, hors le conducteur regarde évidement à gauche pour voir si personne n'arrive.

Les piétons souhaitant traverser sont masqués par le panneau « Grand site »
« Nous allons donc, avec l’Association des Maires de France (AMF), améliorer la sécurité des piétons dans les villes et les villages. Il n’est pas acceptable, par exemple, que des parents, qui promènent leur enfant dans une poussette, soient obligés de descendre du trottoir sur la chaussée parce qu’un véhicule est mal garé. De même, il est important que les piétons soient vus par les automobilistes lorsqu’ils s’engagent sur les passages piétons. » Bernard Cazeneuve, ministre de l'intérieur.
Détail des 26 mesures annoncées